Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 21:50

cavaliers0[1]Les 4 cavaliers de l'Apocalypse   

   

      Maurice de La Pintière (1926-2006) a fait don en 2003 à la Catho d'Angers des "Ténèbres à la lumière" dont il est le peintre-cartonnier, "pour que les tapisseries qui composent cette oeuvre ne soient dispersées"...

       Ce cycle de 15 tapisseries est, en effet, pour l'artiste, un message d'espérance après ses années de déportation à Buchenwald, Dora et Bergen-Belsen. La vie, la liberté, la souffrance et la mort sont les thèmes principaux que résument les "4 cavaliers de l'Apocalypse"... pourtant, ce déporté de la Résistance (1943-1945) ne cesse d'affirmer la victoire de la lumière sur les ténèbres, message que texture et couleurs des laines révèlent également avec force...

       L'UCO, fidèle à la volonté du donateur, ouvre une nouvelle fois les portes du Rectorat dont l'entrée est libre et propose 4 visites commentées de ces magnifiques tentures à revoir ou à découvrir...  

                            le samedi 28 janvier à 10h, 13h30, 15h et 16h30  

Lieu : Rectorat de l'Université Catholique de l'Ouest, 1 place  André Leroy à Angers.

Renseignements : Service culturel 02 41 86 66 77

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Malheureusement non... ces tapisseries ne pas visibles "en permanence", elles sont suspendues dans les locaux de Rectorat de L'UCO qui propose des visites commentées le week-end du Patrimoine (c'est à cette occasion que j'ai découvert Maurice de la Pintière en 2007) ; lors de "portes ouvertes" l'Université a également permis l'accès durant deux ans. Mercredi 18 juin se tient une conférence qui rapproche l'Apocalypse de la Pintière et celle de Lurçat : petits pas vers un accès plus fréquent ? Espérons le!
Répondre
J
J'ai eu l'occasion de voir ce chef-d'oeuvre au vernissage de l'exposition consécutive au don des tapisseries à la Catho par Maurice de la Pintière. Ces tapisseries sont-elles visibles "en permanence", ce qui serait la contrepartie de ce don magnifique, ou sont-elles "rangées" quelque part dans la confidentialité? Angers, ville des Apocalypses mériterait une mise en valeur magistrale, accessible à tous.
Jean-Luc Deschard, ANGERS
Répondre