Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 13:57

Ne ratez pas la nouvelle exposition en cours au Musée Jean Lurçat et de la Tapisserie Contemporaine !

3 artistes reconnues dans l'art Textile Contemporain...

 3 espaces distincts pour chacune...

3 techniques spécifiques...

pour des oeuvres s'imposant comme  Sculptures de Fibres

 

Marie-Noëlle Fontan     Simone  Pheulpin      Jill  Galliéni

 

    La 1ère salle dévoile l'oeuvre de

 Marie-Noëlle Fontan...Copie de P1000097

    On retrouve avec plaisir les "végétaux tissés" de cette artiste, présentés dans ce musée lors d'expositions précédentes : là, elle élabore, transforme des matières végétales, les enserrant entre chaîne et trame de fils... le tissage se fait discret... se confondant ou se perdant dans les réalisations...

    Mais on découvre aussi des créations autres, explorant de nouvelles variations sur le thème Art/Nature, comme Anthurium, où l'artiste se sert du support végétal... pour structurer le textile...

et, sont présentées également des oeuvres tridimentionnelles... véritables sculptures de fibres !

     Des oeuvres, toujours modifiées par le temps, au contact de l'air, de la lumière... des oeuvres que Marie-Noëlle Fontan veut de plus en plus évolutives au gré de l'installation.

      Se dégagent de ses créations, une sensibilité, une légèreté, une poésie qui renvoient à une réflexion qui questionne de plus en plus : la beauté de la nature... et la fragilité de notre environnement.

 

        La 2è salle est consacrée à

                                      Simone Pheulpin 

        P1000092.JPG On découvre une technique de création très singulière, une pratique d'une extrême minutie...

    A partir d'un matériau brut -bandelettes de coton naturel provenant des Vosges- Simone Pheulpin crée des oeuvres de petit format ( Eclosions ) ou de grand format ( Termites ), voire monumental ( Décade, réalisé en 1987, une oeuvre emblématique sélectionnée à la 13è Biennale Internationale de la Tapisserie à Lausanne)  

  L'artiste utilise ces découpes textiles, qu'elle enroule, resserre, plie... plis et épissures invisibles à l'oeil et maintenus par une multitude d'épingles... Répétition gestuelle incessante, ampleur ou microscopie du geste font naître des strates, des failles, des moutonnements, des surfaces accidentées...

  D'un matériau souple surgissent comme des concrétions géologiques ! A mi-chemin entre l'organique et le  minéral, la densité sculpturale est impressionnante !

 

 

   La 3è salle présente une rétrospective de l'oeuvre de 

Jill  Galliéni.   Jill-Gallieni.jpg

  Des feuillets de prières dans une écriture spontanée et intime...

    Des poupées textiles, démesurées, énigmatiques qui planent et dansent sur le monde tout en étant ancrées dans le sol à la manière d'une statue... fascinantes... sans doute "réparatrices"...

   D'autres poupées, les hamadryades,  chacune soutenue par son arbre (en tissu d'ameublement) sont plus petites (1 m)

   Des groupes de femmes en papier de soie monochrome, froissé et fixé par quelques points de colle, papier chiffonné comme tissu froissé... et encore d'autres  groupes, en tissu cette fois, soie, et organdi, des femmes plus sensuelles... des dessins à l'aiguille aussi...

   Petites ou grandes, en tissu, en fil ou en papier, cousues, brodées, tatouées, ces sculptures textiles sont un hymne à la femme, à la vie, elles chantent et dansent ses bonheurs et ses douleurs.

 

Lieu : Musée Jean Lurçat et de la Tapisserie Contemporaine, 4 bd Arago, 49100 Angers.

         ouvert du mardi au dimanche, 10h-12h/14h-18h, 02 41 24 18 48   www.musees.angers.fr

Partager cet article
Repost0

commentaires